Méditation sur le temps : 1939, le dernier été avant l’horreur

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai récemment donné le lien pour ces deux films, avec « La parabole de la voix » de Hermann Broch, magnifique méditation sur le temps, « union des contraires que sont le silence et la voix des âges révolus » :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2020/05/17/marcel-gregoire-huit-jours-en-bretagne-film-amateur-1939/

le film de Ruth Zylberman, « 1939 un dernier été » :

part des images du film amateur de Marcel Grégoire en août 1939, juste avant le basculement :

https://www.cinematheque-bretagne.bzh/Base-documentaire-426-3966-0-0.html

et s’interroge sur les motivations du touriste belge en vacances avec sa famille :

»quels vertiges voulait il fixer ? »

»est ce qu’ils savaient ce que nous savons, nous qui les regardons : que ce dernier été 1939 est une frontière, entre ce qui vient avant et ce qui vient après, et  ne pourra plus jamais être le même ? »

Mais ici je dois rappeler aussi ce qu’écrit Thomas Mann dans la préface à la «…

Voir l’article original 1 430 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s