Application de la thèse des deux universalismes mathématiques aux trois monothéismes

Application de la thèse des deux universalismes mathématiques aux trois monothéismes.via Application de la thèse des deux universalismes mathématiques aux trois monothéismes.

Voici comment la guerre contre l’Islam et contre DAESH sera réellement et définitivement gagnée

Voici comment la guerre contre l’Islam et contre DAESH sera réellement et définitivement gagnée.via Voici comment la guerre contre l'Islam et contre DAESH sera réellement et définitivement gagnée.

FAUST d’Aleksandr Sokurov

liberté et déterminisme

HENOSOPHIA Strader Toposophia

L »étude de Lucio Russo sur la « Philosophie de la liberté » de Rudolf Steiner:

est vraiment un texte intéressant qui aide le chercheur à départager ce qui dans l’anthroposophie est valable (et qui correspond grosso modo aux ouvrages philosophiques écrits par Rudolf Steiner avant 1900, avant la dérive théosophique) et ce qui ne l’est pas.

Que l’on se reporte aux deux tableaux page 5 et page 13 (du document pdf) : il y a bien une terminologie anthroposophique (« corps astral », « éthérique »…) mais qui ne correspond qu’à une volonté purement despriptive (« phénoménologique ») de ce qui nous saute aux yeux quand on regarde un être humain ; le corps astral est simplement une formulation pour nommer cette partie de la vie humaine que l’on peut appeler aussi « vie psychique », ou « âme ». Et l’on sait que comme le disait Nietzsche, l’âme n’est pas « immortell » mais meurt souvent bien avant le corps.

Le problème commence…

Voir l’article original 785 mots de plus

Rudolf Steiner : la philosophie de la liberté

HENOSOPHIA Strader Toposophia

Nous rejetons ici le tournant « théosophique » de l’anthroposophie de Rudolf Steiner après 1900: il s’agit de l’une des plus grandes tragédies spirituelles qui ait frappé l’Europe car qui sait…la catastrophe des deux guerres mondiales et donc du nazisme aurait (peut être, ce n’est pas une certitude) pu être évitée si cet homme extraordinaire avait continué à transmettre aux masses son enseignement philosophique tel qu’il atteint son sommet dans « La philosophie de la liberté » publié en 1894, à peu près à la même époque que la thèse de Brunschvicg : « La modalité du jugement » (1897).

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_philosophie_de_la_liberté

« « Nous ne voulons plus croire ; nous voulons savoir. » : cette affirmation de Steiner, qu’il oppose au propos de Kant:

« « Chacun doit choisir son héros, auquel il doit se conformer, jusqu’aux chemins de l’Olympe. » »

le place sans aucun doute dans la lignée de Descartes et de Platon, du Platon véritable et non…

Voir l’article original 88 mots de plus