African Spir: pensée et réalité

African Spir était l’un des philosophes les plus admirés par Brunschvicg et dans l’article suivant écrit il y a longtemps je montre que la pensée de Spir forme le lien entre celle de Brunschvicg et celle du philosophe-mathématicien Hoené Wronski qui est de nos jours plutôt étudié par les « ésotérismes » de tout poil que par les philosophes, alors que le wronskisme est un rationalisme absolu:

Spir, Wronski et Brunschvicg

mais il est vrai que raison supra mystique et folie infra mystique sont souvent proches en apparence, et il y a sur Wronski une anecdote savoureuse mais parfaitement réelle : il était réfugié politique en France et devait se rendre à Londres pour un congrès, mais ne pouvait quitter la France sans l’autorisation de la police, il en fit la demande et après une enquête minutieuse un inspecteur rendit un avis favorable et nota simplement pour justifier celui ci:

« Ce n’est pas un fou dangereux »

L’histoire a oublié le nom du policier mais retenu celui de Wronski, ne serait ce que dans le « wronskien » en mathématiques.

Le livre de Christian Cherfils sur « Wronski un essai de religion scientifique » qui explique le wronskisme de la pensée de Spir est ici:

http://rcin.org.pl/impan/Content/5906/WA35_13862_5015_Un-essai.pdf

Le livre principal de Spir est « Pensée et réalité » qui est sur le web:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k69545q.pleinepage.r=spir+pensee+realite.f11.langFR

et aussi ici:

https://archive.org/details/penseetralitess00spirgoog

Au fond la pensée de base de Spir est très simple et se résout, comme celle de Platon, Brunschvicg, ou José Dupré, en un dualisme radical: le monde tel qu’il nous apparaît est une anomalie.

José Dupré affirme qu’il résulte de l’agression du « contre-être », qui se situe seulement au niveau phénoménal, pas au niveau ontologique, celui de l’Etre.

Brunschvicg affirme que « l’esprit ne répond que pour l’esprit, pas pour la matière ni pour la vie », ce qui signifie qu’il est absurde de vouloir expliquer la présence de la « forme d’extériorité » du monde.

C’est très bien expliqué dans cet article sur la pensée de Brunschvicg:

‘L’idéalisme critique de Léon Brunschvicg

Jean Piaget, disciple de Brunschvicg, identifiait Dieu à la norme de la Pensée.

C’est très proche de la notion d’Absolu chez Spir décrite page VIII de l’introduction à « Pensée et réalité »

« Nous ne pouvons reconnaître l’anomalie des choses et la nôtre que parce que nous avons la notion de la norme; nous ne pouvons penser au relatif ou au conditionné comme tels que parce que nous avons la notion de l’inconditionné et de l’absolu.

La notion de l’absolu est ainsi dans l’ordre de la pensée comme le soleil qui éclaire tout le domaine de la connaissance »

C’est aussi la pensée de fond de Descartes une fois le cogito découvert:

« J’ai premièrement en moi la notion de l’infini que du fini, de Dieu que de moi même »

et aussi de Wronski:

« C’est dans le degré plus ou moins élevé de la conscience de l’Absolu, c’est à dire de la faculté créatrice des conditions, que se trouve la véritable mesure de la grandeur humaine, de la distinction des hommes, des nations et des périodes historiques »

Publicités

Une réflexion sur “African Spir: pensée et réalité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s