José Dupré : les systèmes religieux contre l’évolution spirituelle

Depuis que j’ai commencé mon activité « bloggueuse » en 2005, j’ai certainement écrit des tas de bêtises, et c’est tout à fait normal, quelqu’un qui ne ferait jamais d’erreur ne serait pas humain.

En fait, et là je parle des années 2009-2010 et du blog maintenant supprimé (par mes soins) « Recherche de la vérité », j’ai péché (mea culpa, mea maxima culpa) parce que dans mon souci de lutter contre l’Islam, qui est le mouvement sectaire ou le faisceau de mouvements sectaires le plus dangereux à notre époque, j’ai eu tendance à oublier un peu la nocivité des autres « religions » ou sectes, terme plus approprié qui provient du mot latin signifiant « suivre »: il est seulement demandé aux adeptes de suivre les indications du Maître, or la spiritualité ne peut être qu’activité.

Je ne regrette aucunement mon activité anti-Islam qui continue sur le blog « Horreur islamique » mais ici où j’essaye d’aller le plus possible au fond des choses, je dois me placer au niveau le plus grand de généralité, et celui ci se résume à cette « inversion » de la fameuse formule de Pascal dans le mémorial suite à l’illumination du lundi 23 novembre 1654:

Mémorial de Blaise Pascal

« Depuis environ 10 heures et demie du soir jusques environ minuit et demi,

Feu.

«Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob» non des philosophes et des savants

Certitude. Certitude. Sentiment. Joie. Paix.
Dieu de Jésus-Christ.
Deum meum et Deum vestrum (mon Dieu et votre Dieu)
«Ton Dieu sera mon Dieu»
Oubli du monde et de tout, hormis Dieu.
Il ne se trouve que parmi les voies enseignées dans l’Évangile.
 »

Ceci n’est que le début de ce texte prodigieux qu’il faudrait étudier à fond, mais il me suffit ici de m’arrêter sur les mots:

« Certitude. Certitude. Sentiment. Joie. Paix »
où l’on constate que les registres de l’intellect ( certitude) et celui du sentiment ou du confort psychique et mystique ( sentiment joie paix) sont mélangés.

Or ils ne doivent jamais être mélangés : le salut véritable est purement intellectuel (cf Spinoza), le sentiment de joie pure et continue est seulement un résultat, en aucun cas une preuve, car il existe beaucoup d’imbéciles heureux.

C’est ce qui me conduit, en suivant la « Querelle de l’athéisme » de Brunschvicg:

La querelle de l’athéisme de Brunschvicg

à inverser la phrase de Pascal en:

« Dieu des philosophes et des savants, non d’Abraham, Isaac et Jacob »

Ai je raison ?

José Dupré quant à lui choisit d’éviter totalement le terme « Dieu » qui est un virus dangereux et évoque irrésistiblement le Dieu transcendant et personnel..

Mais j’ai rencontré dans ma lecture de son dernier livre « Itinéraire en devenir » un passage d’un niveau de généralité maximal, cela se situe au chapitre 6 « Écriture et libre recherche » page 112, paragraphe titré :

« Les systèmes religieux contre l’évolution spirituelle »

Le « sens » de l’existence humaine, c’est la révélation progressive de l’esprit immanent en l’homme (ordre de l’esprit de Brunschvicg) qui évolue progressivement en dépassant l’animalité (ordre de la chair)

Cette évolution (révélée par la science, en opposition totale avec le créationnisme biblique et les billevesées de la théosophie de Blavatsky recopiée par Rudolf Steiner qui prétendait avoir vu tout cela uniquement par son investigation spirituelle de la « chronique de l’Akasha ») est donc orientée, elle a un « sens », mais pas de fin (dans aucun des deux sens de ce mot).

Or nous nous trouvons, sans doute depuis les premières formes d’art des peintures sur les parois des grottes (Lascaux, etc..) ou peut être même en remontant aux hommes de Néanderthal (qui enterraient leurs morts) à la période intermédiaire où l’homme émergeant progressivement de l’animalité s’éveille à la conscience objective de la réalité, dynamisant ainsi la mise en œuvre du Mal tout autant que du Bien, dans des proportion presqu’île imitées, surtout depuis qu’il a à sa disposition les armes inventées par la technoscience.

Dans ces conditions il est inéluctable que les individus les plus évolués aient entrepris depuis toujours de contrôler ces foules d’humanoïdes voire de « demi-singes » ( ce qui est encore le cas à notre époque) en « agissant au moyen de rites, de mythes et de croyances sur la source de leurs comportements : le psychisme ».

Ces individus « plus évolués » (relativement) ce sont les castes sacerdotales qui le plus souvent ne croient pas elles mêmes aux balivernes qu’elles font gober aux « demi-singes » mais s’en servent pour gagner une position de pouvoir et de richesse : c’est le cas des Sadducéens matérialistes et athées qui dirigeaient le Temple à l’époque de Jésus, ou de la caste des Brahmanes en Inde, ou des nazaréens qui ont écrit le Coran sur plus de deux siècles et ont créé l’Islam, cette machine de guerre perpétuelle destinée à conquérir le monde et à imposer à toute l’humanité la Shari’a, loi prétendument divine : mais j’ai déjà démontré ailleurs qu’Allah, c’est tout simplement les gourous de Mahomet auteurs du Coran.

Ne nous faisons pas d’illusions ces « castes » existent aussi dans la science et la philosophie (les philosophes nazis, ou marxistes, ou les escrocs « nouveaux philosophes » dont le plus virulent est Bernard Henry Lévy).

Seulement l’apparition de la science moderne il y a 4 siècles change la donne en permettant à tout le monde de vérifier les affirmations des scientifiques: c’est le sens de l’affirmation de Brunschvicg selon laquelle « l’émergence d’une physique mathématique venant remplacer la physique aristotélicienne est un changement d’axe de la vie religieuse »

Cela ne veut évidemment pas dire que la physique est une nouvelle religion!

Et Julien Benda vise aussi ces castes sacerdotales « modernes » des prétendus « intellectuels » dans son livre célèbre qui est en accès gratuit sur le site web des Classiques des sciences sociales:

« La trahison des clercs »

Accomplir l’œuvre des Lumières en permettant à l’humanité, ou plutôt à l’hominité encore animalisée actuelle de « sortir de l’état de tutelle dont elle est elle même responsable » c’est donc lutter contre les systèmes religieux ou sectaires créés par les castes sacerdotales anciennes ou modernes, et donc suivre la voie inverse de celle de René Guénon, cet idiot utile de l’Islam.

Mais Guénon ne crée pas de nouvelle religion, il se contente de légiférer de manière prétentieuse sur les voies légitimes et illégitimes.

Et la naissance des religions anciennes comme judaïsme, hindouisme, christianisme ou Islam est enrobée de mystère, la plus facile à étudier scientifiquement est la plus récente l’Islam sauf que nous n’avons à notre disposition que la Vulgate d’Othman, c’est à dire le texte coranique « uniformisé » par ce calife, ce qui permet aux prosélytes islamiques que l’islam est la seule version authentique de la parole de Dieu, sans ajouts ou falsifications d’origine humaine : évidemment toutes les versions antérieures ont été détruites.

Mais si par hasard on retrouvait l’une de ces versions antérieures, comme on a retrouvé en 1945 à Nag Hammadi en Égypte des manuscrits en copte parmi lesquels l’Evangile de Thomas, cela serait une révolution qui coulerait complètement l’Islam. Mais il y a peu de chances car ces versions antérieures se trouvaient sur des supports naturels comme écailles, coquillages, feuilles et écorces d’arbres, elles ont du se dégrader complètement pour celles qui n’ont pas été détruites par les agents d’Othman.

Mais il se trouve que nous avons un exemple moderne d’essai de création d’une nouvelle religion venant selon les termes de son créateur Rudolf Steiner « remplacer et abolir » les autres et aussi abolir les « sciences matérialistes » : l’anthroposophie, créée à partir de la théosophie de Blavatsky au début du 20 eme siècle.

Et nous avons à notre disposition TOUS les documents nécessaires pour étudier ces deux sectes, en accès libre sur le web., voir entre autres:

Rudolf Steiner archive

Rudolf Steiner est cependant d’ une stature intellectuelle et humaine bien supérieure à tous les autres, fût ce Blavatsky ou le fondateur de la scientologie Lafayette Ron Hubbard, un ivrogne et un escroc sans envergure et psychiquement malade (de plus l’Eglise de scientologie ne diffuse pas les documents gratuitement sur le web, elle n’est qu’une bande de voleurs visant le profit financier ce qui n’est pas le cas de la secte anthroposhique qui recherche bien plus que l’argent : le pouvoir d’asservir les âmes et d’empêcher l’évolution spirituelle.

Avec l’anthroposophie nous disposons d’un laboratoire absolument prodigieux pour lutter contre l’obscurité propagée par les castes sacerdotales.

Et il est nécessaire aussi, puisque Steiner a copié sur la théosophie de Blavatsky, d’étudier celle ci, comme René Guénon l’a fait dans son livre « Le théosophisme histoire d’une pseudo-religion », dont le texte est ici:

‘René Guénon : le théosophisme histoire d’une pseudo-religion

Publicités

Anthroposophie : pourquoi s’y intéresser ici? pour José Dupré bien sûr !

Je me suis intéressé à l’anthroposophie et à Rudolf Steiner par la lecture, puis je me suis rendu à des réunions conférences le samedi après-midi, Rue de la Grande Chaumière : j’ai alors tout de suite qu’il y avait un « problème » (en observant les autres intervenants ou auditeurs)

Le même phénomène s’est produit avec Alain Badiou : j’ai lu de manière admirative et passionnée « L’être et l’événement », puis à partir du moment où je me suis rendu au « Séminaire », j’ai là aussi décelé qu’il y a un « énorme problème » (surtout en Badiou lui même)… Mais pas pour les raisons que donne la presse « conforme » ( « c’est grave il critique la démocratie le vilain monsieur »)…

Or il faut absolument, sur un blog comme celui ci où l’on veut descendre jusqu’au fond des choses, s’intéresser à ces deux domaines, pas pour les mêmes raisons bien sûr.

Il faut s’intéresser à l’anthroposophie parce que c’est l’un des domaines de formation de José Dupré, l’un des auteurs actuels les plus importants selon moi.

Je suis en train de lire à tête reposée (pas facile en ce moment) l’énorme livre de plus de mille pages qui vient de sortir récemment :

« Itinéraire en devenir », voir:

https://unedemeuresouterraineenformedecaverne.wordpress.com/2014/07/04/jose-dupre-itineraire-en-devenir/

Or quand il raconte son parcours dans la Société anthroposophique, il ne laisse planer aucune ambiguïté et les comportements qu’il décrit au plus haut niveau de la Société à partir de 1989 sont ceux à la fois d’une secte et d’un polit bureau d’un quelconque pays stalinien.

Mais il a su, tout en dénonçant dans le livre de 2004  » L’anthroposophie et la liberté » les dérives de Rudolf Steiner lui même à partir de 1900 ( quand il a « emprunté » la mythologie de la théosophie de Blavatsky et « mordu dans l’énorme gâteau chrétien » tout en prétendant trouver tout cela par ses propres « investigations spirituelles ») conserver ce qui était valable et bâtir une méthode de développement spirituel quasiment scientifique et axée sur la vérification permanente ( ce qui est exactement notre optique inspirée par Brunschvicg ici).

Exactement de la même façon que les plus important chez Descartes c’est la méthode.

Je donnerai juste ici quelques références de blog, celui de Grégoire Perra notamment qui a aussi été anthroposophe et cessé de l’être, voir notamment ces deux articles à méditer :

Une œuvre qui rend fou

et

Le milieu anthroposophique : une animalisation de la vie de la pensée

et aussi cet autre blog très différent, orienté sur le « Nouvel ordre mondial »:

http://steiner-anthroposophie-nwo.blogspot.fr/2013_08_01_archive.html

et celui ci:

Sagesse païenne foi chrétienne

William Blake mène à tout, même à la Palestine, même en enfer..

Vous connaissez certainement ce poème d’une beauté admirable de William Blake:

« Tigre, tigre qui flamboies dans les forêts de la nuit, quel Œil, quelle Main immortelle a osé façonner ta terrifiante symétrie ?.. »

http://www.eecs.harvard.edu/~keith/poems/tyger.html

« Tyger! Tyger! burning bright
In the forests of the night,
What immortal hand or eye
Could frame thy fearful symmetry?
In what distant deeps or skies
Burnt the fire of thine eyes?
On what wings dare he aspire?
What the hand dare sieze the fire?

…..  »

Maintenant regardez si vous en avez le courage car ce spectacle s’ouvre sur l’enfer, l’enfer réel où nous vivons et pas celui des mythologies religieuses, cette vidéo d’une minute où la terroriste musulmane Ahlam Tamimi, interrogée en prison par un journaliste qui lui apprend que lors de l’attentat suicide qu’elle a aidé à accomplir, huit enfants juifs et non pas trois comme elle le croyait sont morts hachés vivants, nous montre son clair sourire…son sourire de joie en apprenant que sa « performance », son « score » a été de huit et non de trois…

Ahlam Tamimi la belle musulmane se réjouit de la mort d’enfants juifs

Ça c’est de l’Obscurité pas vrai?

Ne voudrions nous pas, si nous osions nous adresser à « Messire SATAN » lui même ( qui « à nager se connaît » comme on le sait d’après Coleridge) lui poser cette question tirée des vers du début du poème de Blake:

http://poemsintranslation.blogspot.fr/2009/06/william-blake-tyger-tyger-from-english.html

« Sur quels gouffres et sous quels cieux
Brûla-t-il le feu de tes yeux? »

Mais ceci me reporte vers un autre poème, en français celui là, le premier poème du recueil « Alcools » de Guillaume Apollinaire, poème titré « Zone »:

http://damienbe.chez.com/alcools.htm

« À la fin tu es las de ce monde ancien

Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine
Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes
La religion seule est restée toute neuve la religion
Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation

Seul en Europe tu n’es pas antique ô Christianisme
L’Européen le plus moderne c’est vous Pape Pie X
Et toi que les fenêtres observent la honte te retient
D’entrer dans une église et de t’y confesser ce matin
Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux
Il y a les livraisons à 25 centimes pleines d’aventures policières
Portraits des grands hommes et mille titres divers… »

J’admire énormément ce poème mais il me pose d’énormes problèmes, et pourtant comme je suis las moi aussi de ce monde ancien, de ce monde d’avant Descartes qui sans cesse revient s’accrocher à nos basques, ce monde des antiquités juives, chrétiennes et surtout musulmanes..

mais continuons le poème:

« Maintenant tu marches dans Paris tout seul parmi la foule
Des troupeaux d’autobus mugissants près de toi roulent
L’angoisse de l’amour te serre le gosier
Comme si tu ne devais jamais plus être aimé
Si tu vivais dans l’ancien temps tu entrerais dans un monastère
Vous avez honte quand vous vous surprenez à dire une prière
Tu te moques de toi et comme le feu de l’Enfer ton rire pétille
Les étincelles de ton rire dorent le fond de ta vie
C’est un tableau pendu dans un sombre musée
Et quelquefois tu vas le regarder de près

Aujourd’hui tu marches dans Paris les femmes sont ensanglantées
C’était et je voudrais ne pas m’en souvenir c’était au déclin de la beauté »

Moi aussi je voudrais ne pas m’en souvenir, ces femmes ensanglantées manifestant dans Paris pour le Hamas, le monstre absolu….

Mais continuons…Ahlam Tamimi n’aurait pas aimé ce passage, ni même compris sans doute:

« J’humilie maintenant à une pauvre fille au rire horrible ma bouche

Tu es seul le matin va venir
Les laitiers font tinter leurs bidons dans les rues

La nuit s’éloigne ainsi qu’une belle Métive
C’est Ferdine la fausse ou Léa l’attentive

Et tu bois cet alcool brûlant comme ta vie
Ta vie que tu bois comme une eau-de-vie
 »

Une pauvre fille au rire aussi horrible que celui de la belle musulmane se réjouissant de la mort d’enfants juifs?

ce rire où brillent tous les feux de l’enfer…Tigre tigre qui flambes dans les forêts de la Nuit…

« Tu marches vers Auteuil tu veux aller chez toi à pied
Dormir parmi tes fétiches d’Océanie et de Guinée
Ils sont des Christ d’une autre forme et d’une autre croyance
Ce sont les Christ inférieurs des obscures espérances

Adieu Adieu

Soleil cou coupé  »

Seulement nous autres européens qui vivons un siècle après cette guerre où Apollinaire trouva la mort, nous ne voulons plus des fétiches religieux ni des Christ inférieures des obscures espérances..

Plus d’espérance…le Savoir Absolu.
Nous voulons le Christ qui est le Soleil invaincu de l’Intellect…

Allez je m’essaye moi aussi à faire le poète:

« Islam, Islam qui flamboies d’une flamme ténébreuse dans les Déserts de la Nuit,

Quel Œil, quelle Main immortelle osa façonner ta terrifiante et meurtrière monstruosité ? »

Mais il faut méfier de la poésie, comme disait Platon, car la réponse à cette question nous l’avons: cette main qui a façonné le Coran, elle n’a rien d’immortel, elle est constituée de plus de vingt paires de mains humaines, qui sont maintenant poussière de Temps et non pas aile de l’Ange, et il a fallu à ces vingt paires de mains (ou plus) plus de deux siècles pour construire cette bombe en un Livre qui explose en ce moment…

http://horreurislamique.wordpress.com/2014/02/26/la-chute-de-la-maison-islam/

et

La troisième aile de l’ange

« SECONDS » (= « L’opération diabolique ») de John Frankenheimer passe ce soir sur Paramount Channel à 20 h 40

Je viens de l’apprendre en regardant le programme sur ma Freebox que j’ai depuis quelques jours seulement.
Il passe ce soir samedi 19 juillet à 20h40 : « L’opération diabolique » (titre américain : « SECONDS »)

MOdification ? Maintenant 18 h ils disent que c’est demain dimanche 20 h 40

Paramount Channel: L’opération diabolique (Seconds) de John Frankenheimer 19 juillet à 20h 40

Et à 16h 19 sur la même chaîne il passe « L’enfer est pour les héros » et ce soir à 0h 09 « Psychose » de Hitchcock et demain à 16h19 « Le gouffre aux chimères » (« Ace in the hole ») de Billy Wilder

SECONDS ou L’opération diabolique de John Frankenheimer 1966

Et pour « Le gouffre aux chimères » mes deux articles:

Billy Wilder : le gouffre aux chimères 1951

et

Le gouffre aux chimères autres clips

Quod vitae sectabor iter?

Doutant s’il rêvait ou s’il méditait

Et vous que choisissez vous comme orientation ?

ANTIOCHUS ou CHRIST ?

ANTIOCHUS c’est à dire Hitler, Mahomet, etc…Arthur Hamilton..

Je fais référence au personnage du film « SECONDS » de John Frankenheimer, voir:

John Frankenheimer: SECONDS (1966)

Attention c’est un choix qui engage: pas le choix d’Antiochus (si l’on est assez habile pour gommer Hitler) mais celui de Christ (qui ne consiste absolument pas à se convertir au christianisme)

C’est LE CHOIX : aussi faut il réfléchir avant, et avant de réfléchir FAIRE SILENCE.

Réfléchir pas jusqu’à la mort, mais peut être sept jours…ou sept ans?

Et réfléchir dans le silence de la vraie solitude…

sans la présence d’un petit homme sardonique qui vous susurre à l’oreille :

« Il n’y a plus rien à attendre, n’est ce pas ? Tout est raflé dans le néant…il n’y a plus rien… »

l’obscurité du contemporain

histoireetsociete

modotti-tina-two-women-on-a-porch-ca-1929[1]
cette photo est de Tina Modotti, une photographe, une révolutionnaire dont vous trouverez l’histoire dans ce blog.

Ce blog représente plusieurs années de travail quotidien, avec 1794 articles, je vous laisse tous ces textes à relire, méditer pour certains, ceux qui en valent la peine….

J’ai tenté de multiplier les éclairages ou plutôt de partir de nos aveuglements, l’obscurité contemporaine peut avoir parfois la luminosité des tableaux de Soulage.

A partir de lundi je recommence un doctorat, une autre vie qui me laissera moins de temps… Je crois que j’ai dit l’essentiel… et que ce blog a une unité, je la définis par ce constat: le nazisme n’a jamais été éradiqué. Un fascisme sans transcendance auquel on ne peut opposer que le plan intellectuel que Walter Benjamin et son messianisme des vaincus, de ce qui n’a jamais été réalisé. Une unité de méthode, l’histoire, la lecture des traces… des matériaux…

Voir l’article original 65 mots de plus